Cabinet de Sophrologie & Cie : Sophrologue à Bourges (18 - Cher)

L'imagerie mentale

L'imagerie mentale

L’imaImagerie mentale Sophrologie Bourges 18gerie mentale est utilisée depuis des temps immémoriaux comme outil de guérison !

Il faut remonter à l'antiquité avec Aristote pour découvrir les images mentales. Effectivement, dans « De anima », le philosophe annonce que "la faculté pensante pense ses formes en images mentales", ajoutant que " personne ne pourrait jamais apprendre ou comprendre quoi que ce soit dans la faculté perceptive ; même quand on pense spéculativement, on doit avoir une image mentale avec laquelle penser ". Un peu plus loin, Aristote conclut "l'âme ne pense jamais sans une image mentale".

L'imagerie mentale est un outil incontournable pour apaiser les MAUX et mettre en œuvre les ressources de l'esprit, de l’imagination et de l’intuition mais aussi pour améliorer les performances, pour penser différemment à des expériences désagréables, en modifiant leur déroulement.

L'idée est de recourir à l'intelligence de l'inconscient et à la capacité de l'organisme de savoir ce qu'il vit et ce qui est bon pour lui !

L’imagerie est un processus mental que nous mobilisons régulièrement. Par exemple, lorsque nous avons faim, nous pensons à la possibilité de manger un bon plat et au plaisir procuré par ce plat. Autre exemple lorsque nous devons annoncer une mauvaise nouvelle à quelqu’un nous pensons aux réactions possibles de la personne et réfléchissons aux moyens de lui présenter cette nouvelle, pour la rendre plus acceptable….

L’imagerie mentale, en tant que technique d’entraînement des habiletés mentales, permet d’améliorer les performances sportives (via les focalisations sur les moyens d’être performant) et le bien-être des athlètes. Cette technique aide à faire face à des situations difficiles du fait de l’anxiété ressentie par l’athlète, d’une douleur aiguë, de remarques négatives de l’entraîneur, d’une baisse de concentration ou de confiance en soi... Elle permet de s’imaginer ces situations de façon différente.  L’athlète peut ainsi « se voir » réaliser un mouvement juste avant de commencer, penser à des choses agréables lorsqu’il ressent une douleur que la médecine ne peut soulager, garder la tête froide et réaliser les actions requises pour battre un adversaire particulier, ne pas douter de ses capacités à réussir sans toutefois être sur-confiant.

Une ancienne douleur ou ancienne blessure peut ressurgir lors d'un stress intense. 

Le Cabinet de Sophrologie & Cie vous remercie de votre visite !